Pourquoi une journée de l’abeille?

C’est parce qu’elle est essentielle à notre environnement que nous lui avons dédié une journée spécialement pour elle. En effet, les abeilles domestiques, en plus de produire du miel, sont essentielles à la pollinisation des cultures. Elles jouent un rôle primordial et augmentent la quantité et la qualité des récoltes pour plusieurs productions. En fait, elles font partie des pollinisateurs intervenants dans plus de 35 % de la production végétale mondiale.

Le Québec n’y fait pas abstraction; la pollinisation des fruits, des légumes et d’autres végétaux est essentielle. D’ailleurs, les secteurs suivants sont dépendants de la pollinisation par les insectes : l’arboriculture fruitière, telles les pommes; la production de petits fruits, comme les bleuets sauvages et les canneberges; les grandes cultures, tels le sarrasin et le tournesol; les cultures maraichères, telles les cucurbitacées (courges, concombres) les solanées (tomates, poivron) et les rosacées (fraises et petits fruits rouges), ainsi que les espèces fourragères, telle la luzerne ou encore le trèfle. Au Québec, c’est 90 % de la production de ces cultures qui est associé au travail des abeilles domestiques. De plus, les aspects qualitatifs sont non négligeables : une bonne pollinisation influencera le poids, le calibre et la teneur en sucre des fruits.

Également, les abeilles en explorant leur environnement ne visitent pas que les cultures aménagées par l’homme. Elles visitent également la flore sauvage que l’on retrouve à proximité des cultures, comme les terrains non cultivés ou laissés à l’abandon. Elles favorisent donc la biodiversité de ces écosystèmes par le développement d’un couvert végétal plus dense et plus diversifié, réduisant ainsi l’érosion. La stabilité d’un environnement passe directement par sa biodiversité, ce que l’agriculture intensive moderne avec ces monocultures a oublié. Le travail des abeilles n’est pas à sous-estimer et il influence directement l’environnement dans lequel nous cohabitons. L’influence positive de ces petites butineuses n’a plus à être prouvée.
D’autre part, l’impact qu’ont certains agents chimiques sur la santé des abeilles a été fortement médiatisé ces dernières années. C’est tout le modèle agricole qui doit être repensé, car ils sont toujours largement utilisés. Par exemple, en usage préventif pour les grandes cultures, ils ont un impact majeur sur les pollinisateurs indigènes qui ont d’ailleurs pratiquement disparu de ces environnements. Afin de minimiser les impacts de ces produits sur les insectes pollinisateurs, il est primordial de les utiliser de manière écoresponsable.

Enfin, individuellement, comment peut-on soutenir les abeilles domestiques avec qui l’on cohabite? En achetant des produits locaux, comme le miel ou encore le pollen d’un apiculteur de votre région. Vous soutenez, par la même occasion, les abeilles qui bonifient ainsi la biodiversité des écosystèmes à proximité de chez vous. De plus, il est important de prendre le temps de regarder au dos de l’étiquette la provenance du miel que vous vous procurez. Assurez-vous qu’il ne s’agit pas d’un mélange de miels importés, car les normes environnementales ailleurs dans le monde peuvent être différentes. Aussi, rappelez-vous que l’important n’est pas de rechercher le prix le plus bas, mais bien la qualité du produit.
En cette journée de l’abeille, pensez à tout ce qu’elles font pour nous et pour l’environnement qui nous entoure.